Le désherbeur thermique élimine les mauvaises herbes vite et bien. C’est à dire, sans répandre de substances chimiques dans les sols et sans passer de longues heures, dans une position inconfortable, à extirper les mauvaises herbes à la force des mains.

En quoi consiste cette méthode ? Il s’agit de soumettre la plante nuisible à un choc thermique. Grâce à une brève et intense température, évaporant l’eau et éclatant la paroi des cellules de la plante, celle-ci se flétrit. Il suffit de 2 à 3 jours pour qu’elle se dessèche complètement.

Rapide : 10 à 2 secondes (pour les modèles les plus puissants en chaleur) suffisent à éliminer la plupart des mauvaises herbes. Bien que, pour les graminées, le chiendent et le pissenlit, l'opération doit être répétée du fait de la résistance de ces plantes ou de leurs racines pivots.

Pratique et économique : L’usage du désherbeur thermique est un gain de temps et d’argent, notamment quand une main-d'oeuvre est employée pour aider au désherbage manuel de parcelles aux dimensions plus importantes.
Disposant d'une lance à buse, ces désherbeurs s'emploient en position debout. Cela est bien plus confortable pour le corps. De plus, cela permet d’accéder à des zones plus complexes, comme le tour des arbres, l’interstice des dalles et des pavés. En outre, contrairement aux produits chimiques qui doivent être parfois utilisés dans des conditions météorologiques précises, cette technique est adaptée à tous les temps. Cependant, une attention doit être portée sur les zones à risque d’incendie à certaines périodes de l’année et au climat pluvieux quand il s’agit d’utiliser le modèle électrique de désherbant thermique.

Éco-responsables : Cette technique ne pollue pas la terre, ni les nappes phréatiques, et ne représente pas de danger d’intoxication pour l’utilisateur, le voisinage ou les animaux domestiques. C’est une méthode idéale pour les productions biologiques et la binette peut servir ponctuellement pour arracher quelques mauvaises herbes.

Le désherbeur thermique électrique

Les modèles électriques sont assez légers et très adaptés à de petites surfaces de traitement. Ils se branchent sur secteur... Il faut donc une prise de courant à prolixité et une rallonge pour la mobilité nécessaire. Ces modèles produisent un air chaud entre 600°C et 650°C, grâce à une résistance. En 10 secondes, un traitement mortifère est infligé aux mauvaises herbes. Disposant le plus souvent d'un bouton de sécurité, ces modèles ont l'avantage d’éloigner tous les risques de fuite de gaz. Cependant, la consommation électrique est assez importante et il n’est pas conseillé de les utiliser en temps de pluie.

Le désherbeur thermique à cartouche de gaz

Fonctionnant avec des cartouches jetables de Butane et Propane dont l'autonomie varie de 3 à 6 heures, en fonction des réglages de la flamme du désherbeur, ces modèles à cartouche offrent beaucoup plus de mobilité. C’est l’idéal pour les petites surfaces : comme les modèles électriques, ils sont très légers et particulièrement maniables. Un peu plus chaud que l’électrique, ces modèles gagnent en efficacité. Ils ne nécessitent pas de rallonge, et offrent une plus grande mobilité également. 4 à 5 secondes suffisent à éliminer les mauvaises herbes en un passage.

Le désherbeur thermique à bouteille de gaz

Ces modèles ont une lance qui dispose d'un tuyau à connecter à une bouteille de gaz. L’intensité de chauffe est importante. Ils fonctionnent avec une bouteille de gaz de 13 kg ou 6 kg avec un adaptateur. Ils sont plus conseillés aux grandes surfaces à traiter. Il existe des buses simples ou multiples, qui permettent de décupler la rapidité de l’appareil, en couvrant une plus grande surface.